Vous êtes ici :
Historique de l'USM
 

 

chateau

 

L'USM-CGT est une union de syndicats de diverses professions et secteurs concentrées sur le site naval de AKER : Métaux, Bâtiment, Travaux Publics, Intérim, Nettoyage, Ingénierie, Plasturgie, Bois, Transports, Prévention et Sécurité, Restauration, Logistique,...

Parce que l'union fait la force, l'USM-CGT est plus que jamais résolue à  faire vivre ce syndicalisme démocratique et de proximité face à  cette insidieuse politique de désagrégation qui, sous couvert de " modernisation ", vise à  spolier les travailleurs de leurs conquêtes sociales au bénéfice des patrons.

C'est pourquoi, les sections CGT de nombreuses entreprises présentes sur le site ont décidé le 14 Avril 1999, d'agir dans le cadre de cette structure unifiée et ce afin d'être plus efficaces pour traiter ensemble les problèmes qui nous sont communs.

Une vraie Union Syndicale, espace de liberté, lieu de solidarité où l'on compte vraiment, où on peut se rencontrer, échanger des idées, se former, s'informer, lutter, pour décider en toute connaissance de cause et avancer ensemble.

La vocation de l'USM est de favoriser la réflexion collective, de croiser les expériences et de se battre pour l'amélioration de nos conditions de vie et de travail sur le site. Augmentation de salaire, paiement des primes, besoin d'emplois stables et qualifiés, respect des salariés, respect des droits, de la dignité. La liste est longue. Notre principale revendication :

UN SITE, UN STATUT UNIQUE POUR TOUS !

LE BATEAU DES CONVERGENCES

Le mercredi 14 avril 1999 dans les locaux de la Maison du Peuple à  Saint-Nazaire (44) se constituait l'Union Syndicale Multiprofessionnelle (USM-CGT) du chantier naval de la même ville.

L'objectif de cette union de syndicats était et est toujours de se munir d'un outil CGT qui rassemble les différentes professions concentrées sur le site des chantiers navals.

La présence de milliers d'intérimaires et sous-traitants a fait naître cette réflexion entre l'UL de St Nazaire, l'UD 44 de Nantes, les syndicats CGT du site, la confédération et le syndicat national CGT de l'intérim dans le but d'une meilleure efficacité face à  l'éclatement du salariat.

L'ambition de l'USM-CGT est de rassembler environ 12000 salariés dont la caractéristique sociale est qu'ils sont le résultat de l'addition de groupes de salariés à  statuts différents (6000 à  7000 salariés intérimaires ou sous-traitants)

Dès sa création, l'action de l'USM-CGT commence à  porter ses fruits. Les luttes de l'an 2000 en sont un exemple :

CMP Dunkerque où 80 intérimaires ont gagné 35 heures payées 39 heures ainsi que le paiement des indemnités de déplacement pendant les 4 jours de grève. Remise de relevés d'heures systématiques.

RONDIERS SECURIFRANCE avec le gain d'une prime de bord de 500 francs par mois, augmentation de salaire de 257 francs net par mois et 506 francs net par mois pour les bas salaires.

ISOR c'est la levée des sanctions après 1 jour de grève.

CETELEC gagne une prime de panier et déplacement de + 177 francs par mois.

ENTREPOSE c'est l'ouverture des négociations

SUR LE SITE du chantier, grâce aux actions, c'est la mise en place de plusieurs réfectoires et de sanitaires féminins et l'ouverture des parkings aux travailleurs sous-traitants ainsi que des navettes.

De nombreux INTERIMAIRES obtiennent le paiement des indemnités de fin de mission (I.F.M.) qui leur ont été sucrées etc.

L'idée centrale qui émerge de plus en plus, c'est l'exigence d'un même niveau de garanties collectives (rémunération, qualification, conditions de travail, protection sociale, formation, etc.).

Très rapidement, une plate-forme revendicative de l'USM-CGT se construit en lien avec le personnel concerné.

Le 25 octobre 2000, avec la présence de Maryse DUMAS, secrétaire confédérale, de l'UL CGT de St-Nazaire, de l'UD-CGT 44, de l'USM-CGT, la CGT franchissait un nouveau cap de lutte et de solidarité.

La préoccupation majeure des discussions était de créer un environnement encore plus favorable afin d'unir tous les salariés.

Les sites amis

labas

  Free counter and web stats